MOBILITÉ ET SÉCURITÉ ROUTIÈRE.

 

Le problème de sécurité a été toujours l’une de nos préoccupations et demeure un souci majeur à notre niveau.

 

Des aménagements variés ont déjà été entrepris mais ne sont pas suffisants. Plus que jamais, sensibiliser les usagers à la sécurité routière au sein et en dehors de nos villages s’impose comme une priorité ! Un moyen avéré de sensibilisation est la pause des radars préventifs, et à défaut le contrôle avec les radars répressifs en concertation avec la zone de police.
• Dans un souci de partage harmonieux de la voirie entre tous les types d’usagers, aménager des espaces réservés aux usagers faibles - piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite – en le matérialisant par des traits au sol, le cas échéant en synergie avec la Direction des routes de la Région wallonne. De même, favoriser intelligemment le stationnement en général et l’arrêt aux abords des écoles notamment par le revêtement coloré du sol ou l’interdiction temporaire de circuler aux heures d’entrée et de fermeture des écoles.
• Aménager certains carrefours, trottoirs et espaces réservés aux cyclistes pour sécuriser et protéger l’ensemble des usagers faibles, en coordination avec les différents chantiers d’infrastructures (réseau d’égouttage, conduite d’eau, réseau électrique,…)
• Sécuriser la N4 et les grands axes en accord avec les autorités compétentes du réseau routier, et limiter les nuisances sonores de ces voiries.
• Finaliser les projets d’emplacement destinés au covoiturage, en cours de concrétisation à Bande et Harsin.
• Accroître l’offre de transport social en plus des moyens de transport déjà existant  : Proxibus, taxi social du CPAS, service de transports de la Croix-Rouge,… par la création d’un site informatique ou onglet sur le site internet communal de covoiturage social sur base d’un bénévolat.